fbpx
26 Juin

Les légendes japonaises | Des plus connues aux plus mystérieuses et angoissantes

Les légendes japonaises | Des plus connues aux plus mystérieuses et angoissantes

Les légendes…peut importe d’où elles viennent, ce qu’elles racontent et si elles sont vraies ou fausses, les légendes sont appréciées par beaucoup d’entre nous.

Elles nous fascinent, nous font rêver, nous effraient, elles nous intriguent et suscitent beaucoup de questions, aujourd’hui encore sans réponse.

Qui sait quand la première légende est née, celles-ci existent depuis la nuit des temps, mais pour qu’une légende naissent et paraissent crédible il faut quelqu’un…pour la raconter.

 

Les légendes mélangent réel et fantastique donnant naissance à des narrations incroyables malgré le fait que nous vivons dans une époque où les faits et la certitude dominent, la plupart des légendes persistent et feront douter les plus croyants d’entre nous.

 

De nombreux artistes ont illustré les légendes les plus connus, et rendu encore plus vraies et fascinantes ces légendes dont la vérité des faits restent encore à prouver.

 

J’ai toujours été passionnée par les choses surnaturelles et paranormales, les légendes dont je vais vous parler ici, sont liées à des choses dites, surnaturelles et inconnues provenant du pays du soleil levant et du manga, le Japon.

 

En partant de laKuchisake Onna, du village de Inunaki et en passant par Hitobashira. On va voir ensemble toutes ces légendes à la fois magnifiques et effrayantes au travers d’illustrations d’artistes incroyablement doués.

C’est parti !!

Source : http://book-graphics.blogspot.com/2016/02/japanese-tales.html

I LES LÉGENDES JAPONAISES

👉 Kuchisake Onna : La femme au sourire effrayant (littéralement : La femme à la bouche fendue)

Pardon pour la qualité de l'image !

Cette légende a fait son apparition à la fin des années 70 au Japon. Dérivée d’une histoire traditionnelle japonaise, cette légende aura eu différentes versions au fil du temps.

 

-> Une jeune femme futile et vaniteuse ayant vécue au moyen âge (ou à l’ère edo/ère heian selon les versions) trompa son mari samurai.

Celui-ci pris de jalousie, attrapa son katakana et lui trancha la bouche d’une oreille à l’autre en lui criant « qui te trouvera belle à présent !! » avant de la tuer.

 

Cette histoire fut la base de la légende Kuchisake Onna. Malgré toutes les versions disponibles, la femme ne s’en prend qu’aux enfants et adolescents les soirs de nuits brumeuses en pleine campagne.

 

Elle se balade les nuits de brumes, mince, portant un masque chirurgicale et une paire de ciseaux.

 

 

« Suis-je belle » ( 私きれい?)

 

Demanda la femme à ses futures victimes. Si la réponse était oui, la femme enleva son masque et reposa la question « Et là, suis-je toujours belle ? » si la réponse était encore oui la femme suivi la personne jusqu’à chez elle pour la tuer sur le pallier de sa porte. Dans une autre version par exemple, la femme lui remet un cristal de sang et s’en va.

 

Au contraire, si la personne lui répond non, à l’une des deux questions, elle l’a tu sur le champ et impossible de s’enfuir car la femme court plus vite que n’importe quel être humain.

 

Dans d’autres versions, on dit que seuls les hommes sont tués en cas de « mauvaise » réponse et les femmes défigurées comme la kuchisake Onna pour à leur tour, errer.

 

 

Mais au fil des années 70, de nombreuses parades sont mises en places pour échapper à la kuchisake Onna (comme quoi, ils devaient vraiment y croire !!).

 

Par exemple pour lui échapper on pouvait tout simplement répondre :

Vous êtes dans la moyenne ou dans les années 2000 la réponse « couci couca » « まあ, まあ ».

Dans d’autres version répondre par une autre question telle que « Et vous, me trouvez-vous belle ? » la ferait fuir.

 

Cette légende à crée une psychose incroyable chez les japonais dans les années 1970. Les enfants en avaient peur au point de ne plus vouloir aller à l’école, on leur conseilla même de rentrer en groupe de l’école pour éviter de croiser la route de cette femme !

 

Et à partir des années 90 cette légende devint une véritable légende urbaine où de nombreuses adaptations virent le jour.

 

Comme en 2007 avec le film carved de Kôji shiraishi (voir image du début !). Dans un manga au nom de Kuchisake onna densetsu de Kanako Inuki.

On peut voir plusieurs influences de la Kuchisake onna dans les autres cultures, comme dans Batman avec le joker

ou encore l’étrange Noël de Monsieur jack.

Alors, on évite de se promener tout seul si on est au japon, en pleine campagne et jeune ok ?! Sinon tu risques de tomber sur quelqu’un ou quelque chose de pas très commode…

👉 Le village Inunaki Entre légende urbaine et réalité

Le village Inunaki se situe sur le territoire de la commune inunaki dans la préfecture de fukuoka. Situé tout près d’une forêt et totalement exclu de la ville, ce village vit exclusivement de la production de bois.

 

En 1959 le village va subir une forte inondation qui détruira tout leur stockage de bois et de charbon. Mais l’arrivée de la seconde guerre mondiale permettra au village de survivre car il sera un fournisseur de charbon important pour l’armée japonaise.

Mais le village sera choisi pour la construction d’un barrage, les habitants se retrouvent déplacés voire chassés de leurs habitations.

Jusque là rien qui mériterait tout ce mystère et toute cette peur autour du village d’Inunaki pas vrai ? Beeen on n’a pas fini.

 

Petit à petit le village a été délaissé, connaissant un exode de sa population notamment des plus jeunes, partis vers les villes pour trouver du travail ce qui entraina la fermeture de nombreux magasins, d’infrastructures etc et fit naître beaucoup de frustration chez les habitants restants.

« Suite à cette immersion, de nombreux panneaux préventifs sont alors installés près de l’ancien site du village rappelant aux passants les différents dangers auquel ils s’exposent en ne respectant pas les interdictions d’entrée sur les ruines de l’ancien village (risque d’accident, pièges contre les bêtes sauvages, serpents, etc.…). Aucun panneau de menace surnaturelle ou de mise en garde d’outre-tombe n’a été recensé ! » Nous dit ojapon.com
Ojapon.com
Site web

Tout cela peut être le déclencheur de la légende qui entoure aujourd’hui le village Inunaki.

 

Car selon les visiteurs ayant approchés ce village on y voit écrit « les lois constitutionnelles du japon ne s’appliquent pas ici ».

Au premier abord ça peut faire rêver mais ce n’est pas un endroit où l’on aimerait habiter. Pour une raison étrange tous les appareils électroniques ne fonctionnent pas et les habitants des lieux pratiqueraient l’inceste, le cannibalisme et le meurtre…

 

Le chemin pour s’y rendre est très difficile d’accès mais toutes les personnes ayant essayé de s’y rendre, ne sont jamais revenues… Mais alors comment sait-on que les appareils électroniques ne fonctionnent pas ? Comment peut-on savoir que les habitants, soi-disant, pratiqueraient le cannibalisme ? Toutes ces questions resteront malheureusement, sans réponse.

Mais au final, le village est bel et bien là et selon certains dires, le village serait calme et ses habitants charmants.

 

Alors, tenter d’aller y faire un tour ? Moi oui, mais pas seule…

Mon avis :

Pour le coup ce village m’intrigue énormément.

Pourquoi avoir écrit une telle chose à l’entrée du village si ce n’est que du bluff ? pour effrayer ? inciter les voyageurs à faire demi-tour ? oui, OK, mais quel est le but ? Si le village est perdu au milieu de la forêt, que tous ces jeunes habitants sont partis, ne serait-ce pas plutôt bénéfique pour eux d’avoir des visiteurs ? Ou est-ce encore là un coup de pub pour justement, attirer les plus courageux à s’y aventurer ? Mais si personne n’en ai revenu, comment savoir ? Et si le village est en réalité calme et ses habitants adorables, de qui proviennent ces dires ? Quelqu’un qui en ai revenu, non ?

Tant de questions, la seule solution serait d’y aller soi-même…

👉 Hitobashira/Les piliers humains

Château Matsue dans lequel serait enterrés des corps humains

Hitobashira signifie donc en français, les piliers humains. Au 17ème siècle au japon, il était coutume d’enterrer des humains dans les fondations ou les piliers des bâtiments.

 

Et pour ajouter un peu plus de piments, les gens étaient enterrés…VIVANTS. On raconte que les bâtiments seraient hantés par les esprits des personnes prisonnières depuis des années/des siècles dans ces murs.

 

Quelle utilité tu me diras ? À l’époque les japonais pensaient que ces sacrifices satisferaient les dieux afin qu’ils fassent durer les constructions de bâtiments plus longtemps notamment pendant les catastrophes naturelles.

 

Cette pratique a évidemment disparu depuis ! (enfin il me semble 🙄)

Voici quelques exemples de bâtiments possédant soi-disant des piliers humains :

Le château Mastuoka :

Le château Mastue :

Source : Wikipédia

Le pont Matsue Ohashi :

Source : wikipédia

Egalement lors de la rénovation du pont Nijubashi du Kyôko, des douzaines de corps humains ont été retrouvés dans les fondations, debouts et allongés.

 

Donc petit conseil si tu comptes partir en vacance ou autre au Japon, privilégie les bâtiments neufs et récents (sauf si tu as soif d’aventure 😂!)

👉 Le tunnel Kiyotaki

Le tunnel Kiyotaki a été construit en 1927 et beaucoup d’hommes ont trouvés la mort pendant sa construction car souvent traités comme des esclaves, les conditions de travail étaient épouvantables.

 

Leurs esprits circuleraient encore dans le tunnel, devenu hanté.

La particularité de ce dernier est qu’il mesure 444 mètres de long et il faut savoir qu’au japon le chiffre 4 est comme le chiffre 13 dans certaines croyances, mauvais.

De plus, quatre peut se prononcer « shi » en japonais comme la mort qui se prononce également « shi ».

 

D’après la légende si tu empruntes ce tunnel (en voiture) des esprits s’introduiraient dans ta voiture et essaieraient d’effrayer le conducteur pour créer un accident de voiture et la mort des passagers.

Et si par chance tu survis à l’accident ou même que les fantômes ne t’effraies pas plus que ça, on raconte qu’il y aurait un miroir dans le tunnel et si par malchance tu le regardes tu mourrais atrocement.

 

Au final, qui sait réellement si ce lieu est maudit ? On pourrait aller voir, à pied, qui sait…

II AUTRES LEGENDES JAPONAISES (toujours plus)

👉 Legendes et autres mythes urbains

Il y a tellement d’autres légendes urbaines au japon qu’on pourrait en parler pendant des jours !

J’avais tout de même envie d’en parler alors voici une petite liste et si l’envie te prend de faire des petites recherches de ton côté :

  • La forêt d’Aokigahara  (la forêt des suicides)
  • Teke teke
  • Kagome kagome
  • Aka manto
  • L’akaname
  • Hanako san
  • La fille de l’interstice
  • Daruma san
  • Kashima reiko

Je me rends compte que ce sont beaucoup des femmes dans les légendes japonaises. Je ne comprends pas pourquoi, c’est plus effrayant ? 😅

Tu aimes cette aventure ?

Rejoins les coulisses de Big japan !

Pas de spam, que de la bonne humeur et du japonais !

Rejoins de façon hebdomadaire les coulisses Big japan : Contenus exclusifs, japonais, astuces, ressources et bonne humeur au rendez-vous !

III LES LEGENDES JAPONAISES VUES PAR LES ARTISTES

👉 Les œuvres et artistes

Beaucoup de légendes japonaises ont été illustrées par des artistes pour répandre la légende au-delà des frontières nippone.

Je t’ai fait une petite liste de livres que j’ai trouvé sur internet qui s’inspirent des légendes et autres contes japonais :

  • Les légendes japonaises aux éditions de l’abeille d’or

Celui-ci est extrêmement rare ! Son prix varie entre 700 et 1000€

  • Contes cruels du japon aux éditions delcourt

Disponible aux éditions delcourt avec des illustrations incroyables !

  • Sélection de livres aux éditions pika

Sélection de livres avec pour thème les légendes et autres folklores japonais ! (je recommande vivement Noragami !)

 

  • Livres illustrés aux éditions nobi nobi

Pour en avoir lu, les illustrations sont magnifiques et les contes très bien représentés.

POUR FINIR

👉 Qu'est-ce qu'on en pense ?

Alors ? Effrayant pas vrai ? Certaines d’entre-elles sont vraiment intrigantes et effrayantes, à se demander si au final ce ne serait pas, vrai ?!

 

Pour donner mon avis, je pense que, comme toutes les légendes, il a du y avoir un événements important qui donna naissance à la légende. Un événement au départ tout à fait “normal”, sans rien de surnaturel mais qui fut amplifié et modifier au fils des années.

Peut-être pour paraître plus “crédible”, plus fantastique.

Peut-être que le premier incident dans le tunnel Kiyotabi était du au hasard, peut-être que le village Inunaki étant perdu au milieu de nul part a vu sa réputation monter après certains événements et n’a pas chercher à contredire tous les dires qui  pouvaient circuler pour attirer les visiteurs les plus courageux ? Pour le coup, il aura eu droit à un coup de pub incroyable !

 

Ça ne reste que des suppositions et même si je suis passionnée par les légendes, les événements paranormaux et toutes les choses inexpliquées, je ne peux m’empêcher de chercher une réponse rationnelle à tout ça. Et si tout est vrai, et bien mon prochain voyage ne se fera pas au village d’Inunaki !

C’est la fin de notre aventure ! Quel plaisir d’avoir écrit sur les légendes et d’avoir fait toutes ces recherches ! N’hésite pas à me dire ce que tu en penses en commentaire !

 

Et toi, tu y crois ? Tu connais quoi d’autres comme légendes japonaises qui font froid dans le dos ? N’hésite pas à donner ton avis en commentaire.

Tchuusss

Auréa

Tu peux me retrouver ici

Des coulisses, des cours, des conseils, et beaucoup de rencontres et de bonne humeur !

GMAIL

Une question, un souci, un besoin ? Ecris-moi un mail !

Leave A Reply